[PALace] Les écran incurvés doivent ils devenir une norme sur les smartphones hauts de gamme?
30 janvier 2017
[L’herbe, ailleurs] Apple pourrait proposer des “Live Tiles” sur iOS
30 janvier 2017

[Valeurs] Microsoft, contre les ordres de Trump, est pour l’immigration

Ce fut une fin de semaine et un weekend plutôt mouvementé pour Trump, son gouvernement et les citoyens américains… Comme les détenteurs de la Carte Verte et des réfugiés.

En effet, en suivant son programme d’élection présidentiel, Trump a signé un décret interdisant l’entrée sur le territoire américain des détenteurs de Cartes Vertes et des réfugiés de 7 pays dit “a risque pour le terrorisme” par le président américain.

Forcément, cela a soulevé la majorité du peuple américain, et même les personnalités. En effet, les Etats Unis sont faits de l’immigration. Rappelons qu’à la base, à part les indiens d’Amérique, ils venaient d’Europe..

Satya Nadella (patron de Microsoft) et Brad Smith (président de Microsoft) se sont forcément émus de cette décision du gouvernement. Satya est lui même un immigré, tandis que Brad Smith évoque le fait que l’innovation est le résultat même de l’immigration et du mélange des idées. Ainsi, 76 employés de Microsoft étaient directement touchés par cette décision. Microsoft annonçait alors un tous un soutient juridique et de l’assistance.

De plus, rappelons que Microsoft est une giga entreprise internationale et possède des antennes partout dans le monde, remplies d’employés “locaux”! Google, de son côté, a réalisé quasiment la même chose vis à vis de ses employés.

L’ordre de Trump n’aura pas duré longtemps: une juge fédérale l’a suspendu, le jugeant anti constitutionnel. Les personnes visées bloquées dans les aéroports ont pu gagner le territoire américain. Affaire à suivre, cependant!

Thomas .P
Thomas .P
Fondateur de TheWinDose.fr, et Twitter à @rainbow_reo et @TheWinDose_FR, il a son expérience de Nokia, Symbian et Windows Phone, et s'ouvre à l'univers Android. Insider Windows 10, une Galaxy Tab Pro S sous l'OS de Microsoft l'accompagne!
  • Herve

    Affaire à suivre effectivement. La mixité est source d’innovation. Bien sur et les échanges culturels ne peuvent que nous faire évoluer et progresser. Heureusement certaines entreprises américaines réagissent positivement à ce nouveau président qui est chef d’entreprise et ce décret risque de porter préjudice à ces propres entreprises. Si cela pouvait le faire réfléchir un peu !!!!!

  • Pierre

    Mouais … C’est beau de se donner bonne conscience , de la part d’entreprises américaines qui ravalent leur fierté et se mettent à genoux devant la République Populaire de Chine pour continuer à businesser tranquilles.
    De nombreux employés de la Silicon Valley sont d’origines étrangère , je dirais Indiens en grande majorité puisque ce pays forme des ingénieurs à tours de bras , mais l’Inde n’est pas visée par le décret de Trump.
    Les pays visés ne sont certainement pas les plus grands pourvoyeurs d’immigration positive , mais là n’est pas le sujet.
    Par contre , Trump pourrait “forcer” des entreprises comme Apple ou Microsoft à relocaliser leurs productions aux US , en les attaquant directement là où ça fait mal , le portefeuille et les méthodes de défiscalisation.
    Ce que l’Europe n’a jamais eu les couilles de faire … CQFD !

  • Le problème est que le sujet est mal abordé, ce qui fait que ceux qui sont contre Trump finissent par lui donner encore plus raison. On ne peut pas parler de ce problème sans parler du “brain drain”. Les entreprises high-tech ne se contentent pas des meilleurs cerveaux américains mais mondiaux. Partant de là les mesures de Trump les feraient passer à côté de beaucoup de talents, d’où la grogne. Pire, cela serait étonnant que Trump veuille rendre les Américains encore plus talentueux (ça se saurait), donc les entreprises high-tech ont beaucoup à perdre en compétences. Trump est plus occupé à caresser les ouvriers américains dans le sens du poil plutôt qu’à renforcer les formations high-tech pour tirer le meilleur des cerveaux américains.