[Calculette] Les chiffres de Microsoft pour Octobre Novembre et Décembre
28 janvier 2016
[Ouralgan] Microsoft Russie: Bye Bye Windows 10 Mobile ARM!
29 janvier 2016

[PALissade] Et toi lecteur, penses tu que Windows Phone se meurt?

Lecteur, si tu as lu mon précédent article sur les chiffres de Microsoft pour la fin 2015, tu as du lire l’effroyable vérité à propos des Lumia: ils ne séduisent pas, ne sont pas poussés par Microsoft et pire, sembles sabotés.

En effet, pour la période Octobre, Novembre et Décembre 2015, Microsoft a vendu 4.5 millions de Lumia. Pour comprendre, en Octobre, Novembre et Décembre 2014, Microsoft vendait plus de 10 millions de Lumia. Voilà voilà.

A vrai dire, la dernière fois qu’environ 4.5 millions de Lumia ont été vendus, c’était en Avril, Mai et Juin 2012. Soit quand Nokia était encore au commande, et avait pour “flagship” les Lumia 800 et 900. Ensuite, ça a été croissance légère constante, accompagnée de légères baisses tout de suite compensées par de nouvelles hausses, pour atteindre le summum des 10 millions fin 2014. En 2015, Microsoft a un peu tout saboté: difficultés financières liées au rachat de la division Mobile de Nokia, modification de stratégie, pas de flagship, des utilisateurs de 920/1020 dépités de l’abandon du McLaren… Et quand bien même les 950 et 950XL sortent avec tout plein de fonctionnalités, un hardware qui n’a pas à rougir et des features explosives, Microsoft les accompagnent d’un OS mal fini, bugué, et ne les mets pas en avant, que ce soit journal, TV ou radio. Nada.

Finalement, ces Lumia 950 et 950XL ne sont des téléphones uniquement conçus pour les Insiders: des gens fans, qui n’ont pas peur des bugs et qui aiment être de la chair à canon (j’en fais partie).

Et donc, aujourd’hui, la nouvelle tombe: 4.5 millions de vente alors que les 950 et 950XL sont là, comme avec la période floue du Lumia 800 remplacé par le 900. Drôle de coïncidence, car avec leur design et spécifications, ils aurait pu être appelés les Lumia 800 et 800XL. Sauf que là, Nokia était seul, commençait son combat pour imposer Lumia, le Store était RÉELLEMENT vide, et on avait que Windows Phone 7 “Mango”.

Comment peut on donc aujourd’hui se projeter positivement sur l’avenir de Windows Phone/Mobile? Quand on réalise que depuis la création des Lumia, Nokia et Microsoft ont vendu 110 millions d’unités en 4 ans, face aux 4.5 milliards d’appareils sous iOS et Android pour la même période, c’est être fou que de penser le contraire, non?

Tous les signes sont là: Windows 10 Mobile n’est toujours pas dispo officiellement, Microsoft sort des applications chez la concurrence en premier, Joe est en vacances et sur un iPhone, 4.5 millions de Lumia vendus alors que les relève est disponible…

On parlera donc du Surface Phone, le supposé Messie. Mais comment, à lui tout seul, pourrait il redresser la barre? Difficile n’est ce pas? Il faudrait alors faire un produit faisant abstraction des Lumia, de Windows Phone, un produit en réelle rupture et conçu à la perfection comme l’effet Surface Pro 3. Mais ne rêvez pas: un autre Windows Phone (tels que nous les connaissons) ne sauvera pas le navire. Mais à l’inverse, Microsoft ne peut pas faire de croix sur l’univers Mobile, la stratégie Windows 10, Continuum et application universelles reposant également dessus.

C’est l’éternel philosophie des utilisateurs Lumia: attendre le prochain “vrai” bon téléphone, qui semble ne jamais venir, accompagné d’un Windows Phone qui semble avoir été en phase terminale durant ces 4 dernières années, avec quelques pics cardiaques.

Le paradoxe? Microsoft ne s’est jamais aussi bien porté dans sa division Surface, Cloud et serveurs, Azure, Office…

Allez lecteur, à toi de t’exprimer!

Thomas .P
Thomas .P
Fondateur de TheWinDose.fr, et Twitter à @rainbow_reo et @TheWinDose_FR, il a son expérience de Nokia, Symbian et Windows Phone, et s'ouvre à l'univers Android. Insider Windows 10, une Galaxy Tab Pro S sous l'OS de Microsoft l'accompagne!
  • Brice

    ça me fait de la peine de le dire mais j’ai l’impression que notre OS préféré se meurt vraiment. Néanmoins, je garde une petite flamme d’espoir.

    • Qui sait… Surface est quasiment revenu d’entres les morts, a l’époque de ses debuts

      • C’est vrai qu’elle revient de loin. La première génération a plus ou moins coûté à Steve Ballmer sa place de PDG de Microsoft et la deuxième génération était plus ou moins aussi mal barrée que la première. J’avoue même avoir été très surpris du succès des Surface depuis la Pro 3.

  • Tout est une question de cercles. Là Windows sur mobiles (que je refuse d’appeler Windows Phone ou Windows Mobile car les deux n’existent plus), et plus généralement Windows sur ARM, est dans un cercle vicieux que seul le Surface Phone peut inverser. Si lui bide alors oui ce sera vraiment foutu. Si Microsoft le lance pour la forme en le soutenant autant que Nokia pour le N9 ou le 808 PureView, alors oui ce sera foutu. Par contre s’il cartonne alors le navire peut à mon avis être sauvé. Un Surface Phone à succès fera forcément des émules ailleurs, surtout si Microsoft laisse le champ libre aux autres en arrêtant les Lumia. Microsoft n’aura plus à sortir le chéquier ou à menacer les OEMs Android pour avoir des appareils sous Windows 10 Mobile. La Microsoft Surface en est l’exemple parfait. Les tablettes Windows étaient bien mal barrées, mais ça c’était avant le succès de la Pro 3. Résultat des courses : on n’a jamais vu autant d’hybrides tablettes-PC que maintenant, et pas forcément sous Windows.

    Cela ne se fera pas en un jour non plus. On ne va pas se retrouver avec plusieurs dizaines ou centaines de millions de smartphones Windows du jour au lendemain sur à la sortie du Surface Phone. Il en faudra plusieurs sur plusieurs années.

    À noter que le graphique de Benedict Evans est faux. Il ne montre que les ventes des Lumia. Oui ils sont archi majoritaires chez Windows Phone, mais ils ne sont pas les seuls et cette domination aussi franche n’a pas toujours été le cas. WP7 a été lancé fin 2010 et comptait 1,5 millions d’appareils lors de Q4 2010 (là où Symbian^3 lancé en même temps en comptait 4,5 millions, c’est dire le mauvais choix d’Elop). À la fin de son premier trimestre de vente, les Lumia n’avaient “que” 50% des PDMs de WP7 et avant le rachat des Lumia par Microsoft, HTC avait encore environ 10% du marché Windows Phone. Cela n’ajoutera sans doute pas beaucoup de smartphones au total de Benedict Evans (115-125 millions de téléphones au lieu de 110, la belle affaire !), mais n’empêche que son graphique est faux et montre l’orientation anti-WP de celui-ci. On ne tire pas sur l’ambulance.

    • Dans les faits, il n’est pas faux: Le titre du graphique est “Lumia Unit Sales”

  • Massis

    Moi je ne comprends pas ces commentaires que je vois sur Twitter ou chez les Américains. WIn fans et haters semblent aussi cons les uns que les autres. Je m’explique.

    Comme l’article le précise, Microsoft a coupé les vivres, moins promus les Lumias etc. en juillet 2015. Bien sûr qu’il y a une chute des ventes. Les gens attendaient quoi ? Qu’on arrête de sortir des nouveaux modèles, arrête la pub, et que les ventes continuent de croître ? Rien d’étonnant, même si ce n’est pas réjouissant, c’est comme le dit MS les résultats de leur nouvelle stratégie (dont on peut se demander si c’est du suicide).

    Bref, les gens réagissent comme si tout continuait comme avant et que brutalement les ventes s’étaient effondrées. Bah non, Microsoft a fait effondrer les ventes.

    Alors pour windowsphone, ce que ça veut dire ? Déjà ce sera windows 10 mobile. Finalement avec cette histoire d’UWP, Microsoft rend les dév indifférent à la variante de windows 10.

    Ce qui peut signifier non la mort de w10mobile, mais qu’ils pourraient RT’iser nos 950. SI le surface phone sort sur x86, vont-il tuer w10 mobile ARM? C’est plutôt ça ma crainte.

    Les 950 pourraient être alors des gap fillers, on nous fait essayer le mode continuum pour affiner le business case etc. et c’est le surface phone qui en bénéficiera pleinement. Mais lâcher les possesseurs de 950/xl dans l’année serait la goutte de trop et risquerait de limiter le taux de conversion en surfacephone (surtout que ce dernier coûtera cher).

    Finalement, je ne dirai pas que w10m est mort, il est en train d’arriver. Mais pourquoi baissent-ils volontairement leurs ventes ? Pour faire de la place à d’autres OEM sur w10M ? (auquel cas, MS serait en train de s’effacer et la vue des ventes W10M serait incomplète car on ne tient compte que des WP8.1 et non des “nombreux OEM” qui sortiront leurs appareils sous w10M)

    C’est ça la solution à leur problème. Comme Surface ne supporte pas seul l’OS WIndows 10, Surfacephone ne peut être que la crème de cet OS.

    N’est pas iPhone qui veut et même les ventes d’Apple sont en train de ralentir.

  • Tyler Dance

    Normalement je reçois ce jour mon nouveau smartphone : Motorola Moto X STyle et je quitterai donc WP après un 520, 830 et 640 XL. Et ce sans regret… J’en ai fait acheter pas loin de 20 dans mon entourage (520, 735, 535,635…) et j’étais un fanboy… Mais quand Lagreou, le Directeur marketing Microsoft a sorti et utilisé son iphone carrément DANS le windows cube, ce fût la première craquelure à ma passion windows phone. Ensuite l’histoire de onedrive et sa quantité de stockage, puis W10M et ses bugs, les 950 qui coûtent un bras comparé à ce que peut offrir la concurrence en terme de qualité et enfin Belfiore qui se fout de la gueule des fans en trouvant des excuses pourries pour justifier sa préférence à l’iphone… Trop c’est trop… Mais mon départ tient beaucoup au comportement de Lagréou…

  • Henri

    Dans la configuration actuelle oui, il se meurt. Mais oui, Microsoft ne peut abandonner cette branche. La solution pour Microsoft (ce que je pense et je crois que c’est ce qui va arriver), c’est de faire de Windows Mobile une déclinaison de Windows. A chaque nouvelle sortie d’OS, il y aura plein de déclinaison dont Windows Familiale, Entreprise et Mobile. Une seule et même équipe et tout comme Windows Entreprise a des fonctionnalité différente de Windows familiale, Windows Mobile aura des fonctionnalités différente des autres versions.

    Je vois l’avenir sombre car à la dispartion des Lumias remplacé par un Surface Phone, les ventes chuteront encore et encore. Car de l’autre côté, je vois pas d’autres constructeurs s’investissant dans les gammes Windows Mobile à la hauteur de Microsoft, et aucun signe avant coureur…

    Donc oui, c’est la mort de l’OS tel qu’on le connait et, même s’il va survivre, il sera destiné à une minorité.

    Ensuite, ce qui peut changer, c’est le succès des applis universelles, une vision stable de la feuille de route de Windows Mobile par Microsoft afin de rassurer les constructeurs et les utilisateurs. Cela peut-être aussi un succès du Surface Phone (j’y crois moins dans les 2 ans à venir).

    PErso, j’ai un Xperia d’occasion. Il me sert à voir si je peux pas obtenir sous Android les mêmes fonctionnalités qu’ils me sont indispensables sous mon 950 (clavier une main, utilisation 1 main, induction, APN, appli outlook, Cortana,..) et le jour où j’en suis stisfait, je crois que je quitterai moi aussi le bateau

  • Tyler Dance
    • Jo Choco

      L’article est très intéressant et permet d’avoir le point d’un vue de quelqu’un de neutre vis à vis de Windows Phone. Il est franc et vrai. Très vrai, trop vrai malheureusement.

  • Jo Choco

    Malheureusement je pense que Windows est sur mobile revenu au point de départ et c’est vraiment du gâchis vu le travail que Nokia avait accompli. La seule fonctionnalité que je regretterai si jamais un jour j’ai à repasser sur Android c’est la charge sans fil de mon 830. Je rentre du taf, je le pose, ça charge. C’est simple : il suffisait, par exemple, de livrer ces téléphones avec un chargeur sans fil d’origine et Microsoft aurait marqué une certaine différence par rapport aux autres (sachant que mon chargeur générique je l’ai eu pour 10€ depuis plus d’un an, pleinement fonctionnel). et aurait fait une sorte de “buzz technologique”. Ou mieux de livrer le dock avec le 950/950XL (comme ça le prix n’aurait pas chuté déjà). Quand on est challenger il faut prendre des risques, faire des concessions pour séduire, innover.
    A noter également une absence de compacité actuelle, là si je veux un “petit” Windows phone il faut que je me prenne un 925, mais on est déjà au 50 ! Chez Android on a du Sony compact excellent, merci à cette marque qui pense aux gens qui veulent des petits mobiles !
    Mais ce qui m’a le plus déçu avec Microsoft c’est la différence entre leur appli Windows et Android, déjà que pour moi ils avaient pas trop le droit de s’y aventurer (ou oui mais au moins de façon payante).
    Aujourd’hui, lorsque l’on regarde uniquement l’OS, à quoi cela sert d’avoir Windows par rapport à Android, sur un mobile ? Pour moi coup d’œil (plus trop présent), utilisation avec les gants (pareil), les tuiles et le look. Est ce vraiment assez déterminant ? Je ne peux même plus dire la stabilité infaillible à cause de W10 mais en effet 8.1 sur mon 830 il à jamais buggué (pas de redémarrage, plantage, ralentissement, etc) et cela peu importe le nombre d’appli installé mais si je passe à W10 et que l’on a plus cette stabilité “légendaire” serait ce crédible ? Bon W10m sort bientôt, imaginons qu’il soit aussi un modèle de stabilité, à quoi cela nous sert si l’on ne peut l’exploiter avec des applis et fonctionnalités intéressantes ?
    Pourtant cela semble ultra simple, tellement qu’on se dit que Microsoft fait exprès. Un tel OS avec un tel Potentiel, mais qu’attendent ils pour l’exploiter et le faire exploiter ? N’y avait il que Nokia pour foncer dans le tas et jeter tout le monde ? Microsoft croirait il moins en lui que Nokia ?