[L’année du Scorpion] Conférence Xbox à l’E3, le 11 Juin 2017! #XboxE3
15 février 2017
[Additions] Un concept de Windows 10 Mobile qui pourrait se rajouter à l’actuel!
16 février 2017

[Espérance de vie] Windows 10 Mobile est là, mais pour combien de temps encore?

 

Si Windows 10 fonctionne bien, les Surface également, les Xbox ne sont pas à plaindre et – ô mon dieu que la division Azure est aux anges, Windows 10 Mobile est bien à l’opposé de tout ça.

Vous le savez, l’OS mobile de Microsoft pour Windows 10 sombre jour après jour dans les abîmes et sa part de marché est désormais insignifiante. Plus d’appareils de Microsoft, des constructeurs rares, il n’y a plus vraiment de choix.

Mais alors, pourquoi Microsoft continue t’il à mettre à jour son système d’exploitation mobile, si ce n’est pour perdre de l’argent? Terry Myerson, responsable de la division Windows et Appareil, avait alors déclaré que repartir de zéro serait plus dur, et que Windows 10 Mobile avait d’excellents arguments pour le futur: la plateforme ARM, et la connexion cellulaire.

Dans une interview hier (via Neowin) où Microsoft présentait le programme Insider pour le business, une session de questions réponses ont amené à l’échange attendu: “Quelle direction va prendre le programme Insiders pour le mobile?”

Bill Karagounis de Microsoft répond alors:

“We’ve been flighting Mobile builds now for– actually, since the November Update in 2015. We do not plan to change that, or to stop that.

And you’ll see – today, we are still flighting Mobile builds, subject to quality, subject to those release promotion criteria, and we fully expect to keep doing that beyond the release of the Creators Update.”

En clair, Microsoft souligne son engagement dans le programme Insider mobile depuis Novembre 2015 et annonce qu’en plus de la recherche permanente pour la qualité des mises à jour, ils continueront à le faire après la mise à jour Créateurs de Windows 10 – Attendue pour Avril.

Cependant, il a coupé court à la suite des questions, notamment jusqu’à quand ces mises à jour Insiders auront lieu.

Ces questions sont légitimes. On sait qu’avec Windows 10 sur ARM, et surtout, la fameuse interface universelle Cshell, Microsoft veut créer une nouvelle catégorie d’appareil… Après avoir échoué sur le marché du smartphone, l’entreprise veut réussir dans un nouveau marché qu’ils auront créé. En liquidant, par la suite, Windows 10 Mobile?

Thomas .P
Thomas .P
Fondateur de TheWinDose.fr, et Twitter à @rainbow_reo et @TheWinDose_FR, il a son expérience de Nokia, Symbian et Windows Phone, et s'ouvre à l'univers Android. Insider Windows 10, une Galaxy Tab Pro S sous l'OS de Microsoft l'accompagne!
  • Qui peut le plus peut le moins. Le Surface Phone devrait logiquement avoir des fonctionnalités téléphoniques et être doué en mobilité. Partant de là, Microsoft ne peut pas se permettre de prendre du retard côté mobilité pure. D’où sans doute la poursuite des efforts sur W10M, avant de reverser tout ça dans W10 ARM (les codes des deux OS ne doivent pas être si éloignés que ça AMHA) puis tuer Windows Phone pour de bon. Quand cela arrivera, Microsoft nous bricolera une excuse bidon pour nous expliquer que les smartphones actuellement sous W10M en resteront là.

    Après reste à savoir quand Microsoft fera tout cela. Le Surface Phone devant logiquement sortir en fin d’année, j’ai envie de dire que Windows Phone mourra quelque part entre 2018 et mi-2019, selon les dates des màjs majeures de Windows 10 et selon le succès du Surface Phone.

  • Matth

    Ce qui est dommage dans tout ça c’est que Microsoft nous laisse mijoter dans notre jus sans-nous donner de nouvelle Concrète. d’un quelconque avenir du mobile. Pour l’instant nous basons uniquement sur des rumeurs d’un éventuel surface Phone. Et pendant ce temps là. Le mobile meurs à petit feu et tout le monde, ou presque, déserte windows au profit de la concurence.
    Il serait bien que Microsoft nous donne quelque chose qui nous permette de garder espoir…

    • Estéban SOUBIRAN

      C’est vrai mais MS essaie de reprendre à 0 avec sa branche mobile, de plus il essaie de unifier tout le système, version software, puis comme on le voit avec surface, unifiant le hardware en devenant précurseur dans les produits et en créant de nouveaux produits, il veut être l’exemple

  • Randy

    En OS pur, Windows Mobile est très bien de mon point de vue, il m’apporte ce dont une majeure partie des utilisateurs attendent.

    Ensuite, le gros point noir et je ne vois aucune infos dessus, c’est le manque applicatif. MS peut faire ce qu’il veut s’il n’y a pas les applications, ils auront toujours le même succès.

    Que va apporter un Surface Phone (appelons le comme ça) ? De la stabilité de l’OS, les dernières innovations techniques… Ce n’est pas ça, à mon sens, qui va amener les utilisateurs vers un Windows Phone Mobile

    • Pierre

      Si le Surface Phone fait tourner les apps x86 , en émulation ou en appli UWP , ça peut intéresser beaucoup de monde.

  • LAO TSEU

    On peux considérer que la version dite “mobile” de Windows 10 est morte… puisque c’est bel est bien maintenant une version ARM pure qui tourne sur les téléphones. Ca ne veux pas dire que les Windows phones sont morts, il ne faut pas confondre OS et plateforme… Windows XP a été abandonné, ce n’est pas pour cela que les PC ont cessés d’exister. Maintenant en ce qui concerne la version ARM elle a encore un potentiel, car elle a été portée sous Arduino et Raspberry PI, ou elle a un réel succès du en parti à une intégration de facilité de programmation par la plateforme de développement Visual studio, et du support des applications UWP, ainsi que de plus en plus d’objets dis “connectés”, la version ARM a encore de la marge. Quand au surface phone, Microsoft est parti sur une autre optique avec un processeur compatible x32/64 tenant plus du Pc que du téléphone, et l’avenir des Phones ARM ne dépendra que du succès ou de l’échec du concept. Il est cependant utile de rappeler que ce sera des téléphones très haut de gamme et donc pas vraiment sur le même segment de marché dans un premier temps.