[Alice, ça glisse] Le swipe dans Edge entre les pages pour W10 et mobile, en test chez Microsoft
4 mai 2016
[Fier] Microsoft brade les jeux Microsoft Studio!
4 mai 2016

[Episode 2] De Windows 10 Mobile vers Android Marshmallow: La vilaine prise de conscience

Quand on a passé 5 ans sur Lumia, le mieux quand on passe à Android, c’est le nombre d’application disponible et les possibilités de personnalisation. Et le pire quand on passe à Android après 5ans de Lumia, c’est le nombre d’application disponible et les possibilités de personnalisation. Oui. Explication.

Screenshot_20160502-054059Le bonheur

Ouvrir le Play Store sur Android, c’est comme rentrer dans un buffet chinois / japonais dans un hangar de zone commerciale un samedi soir, après la grosse après midi IKEA: tu prends ce que tu veux, autant que tu veux, jusqu’a ce que tu n’en puisses plus.

Le pied. Je trouve tout plein de jeux sympa que je ne verrais surement jamais sur mon Lumia, je télécharge Snapchat et rattrape tout ce que j’ai loupé, Clash Royale et Boom Beach, mais aussi tous les jeux d’indépendants, de vraies petites perles, qui sont extrêmement bien réalisés.

Et c’est démarrant des jeux que j’ai déjà sur Lumia, comme Paradise Island, que je me rends compte: à puissance égale du Nexus 6P au Lumia 950XL, les mêmes jeux tournent mille fois mieux sur Android que Windows 10 Mobile! C’est impressionnant comme c’est optimisé!

Côté applications, une fois les jeux passés, vous trouverez un peu de tout et de rien. Des dizaines d’applications pour la même choses, à vous de faire votre choix. Des bonnes, excellentes mêmes, et du moins bon.

Et là aussi, niveau optimisation, c’est le nirvana. Facebook pour Android est sidérant et à des années lumières de Windows Phone, tant par l’interactivité proposée et les fonctionnalités supplémentaires comme les bulles flottantes de Messenger. Une fois connectée dans l’app Facebook, vous n’aurez plus a rentrer vos identifiants dans tous les jeux Android que vous téléchargerez!

Le malheur

Mais comme dans un buffet chinois / japonais dans un hangar de zone commerciale un samedi soir, après la grosse après midi IKEA: Tu as vite mal au bide, et une fois chez toi, les mains sur les mur des toilettes pendant que tu pousses, tu regrettes déjà.

N’espérez même pas rattrapez votre retard après des années de crève la faim sur Windows Phone. Vous seriez dépassés. Je ne sais même plus quoi télécharger tellement il y en a, et faire la différence entre le bon et le moins bon est extrêmement dur: il y a tellement de monde sur Android que toutes les applications sont téléchargées en nombre. Dur de différencier un 10 000 000 de téléchargement d’un 50 000 000: c’est impressionnant pour moi dans les deux cas.

Niveau app, la aussi, dur: parfois, je lis dans les commentaires qu’une app est en fait un faux logiciel pirate ou je ne sais quoi. Venant de mon Lumia, avec cet écosystème protégé, je deviens vite parano. Le pire du pire, c’est quand tu télécharges une application de réveil, et qu’elle te demande l’autorisation à l’installation d’avoir accès à tes contacts, ton APN et tes photos. WHY?

Tu cherches alors “Virus” ou “espion” sur le Play Store, et tu trouves juste 12 000 applications d’antivirus et de protection du mobile. Tu commences à te dire que là, Android, c’est un terrain miné.

Stade de la psychose.

Relativiser

C’est là que tu te rends compte qu’en étant sur Windows Phone, tu as appris à aimer le peu que tu as, à apprivoiser ton mobile, à chercher le meilleur de ce qu’on te propose. Je pense que c’est impossible sur Android, à moins d’être un pro du rootage et des launchers maisons (Pros d’Android, vous aurez donc compris qu’ici, je ne m’adresse pas à vous, vous avez surement dompté l’OS, mais aux switcheurs comme moi).

Launcheurs

J’ai utilisé ce mot dans le paragraphe du dessus. C’est un peu, à ce que j’ai compris, la base d’Android: vu que ce que tu as ne te convient pas, tu télécharges un launcher, un “lanceur” d’application, qui modifie ton interface. Il en existe des dizaines, et on tous leurs inconvénients et leurs défauts.

Là pour moi, c’était le fond du seau: je comprends la puissance de personnalisation que certaines d’entres vous aimeront. Mais j’en ai discuté avec Quentin, et j’ai rejoint son avis après quelques jours d’utilisation: j’ai eu envie de changer mon interface tous les jours, car je n’en était jamais satisfait. Jamais. Une modification sans fin, sans trouver de sentiment de satiété.

Android de base… C’est basique

Android Stock, c’est bien beau pour les puristes, pour des gens qui ne veulent pas sacrifier les performances de leur téléphones, pouvoir le personnaliser de zéro… Mais c’est basique.

L’application Contact est simple, vide, l’application de message aussi, Chrome n’est pas adapté aux grand écrans avec la barre de recherche en haut…Tout est fait pour que vous téléchargiez une application pour remplacer celle de base. Une nouvelle application de téléphones, de contacts, de messages, de visionneuse de photo, etc. D’ailleurs, Android propose systématiquement, à l’ouverture d’une app, si vous voulez qu’elle remplace celle de base.

Widgets, Live Tile, même combat?

Pas du tout. Je le disais dans le précédent épisode, les widgets et les Live Tiles sont loin d’êtres équivalents.

Les widgets (dont toutes les applications ne disposent pas!) sont finalement plus des sous applications, interactives, avec leur propre look. Dur d’obtenir quelque chose d’homogène sur votre écran. Ils permettent cependant plus de chose que les Live Tiles

Les Live Tiles (dont quasiment toutes les applications disposent) sont des vignettes peu personnalisables, non interactives, plus homogènes au niveau du look et ayant un rôle à 99% informatif.

Un home screen de Windows 10 Mobile permet donc de lancer rapidement ses applications les plus utilisées, et d’informer sur tout ce qu’il se passe avec elle, vers vous: notifications et infos, principalement.

Un home screen d’Android permettra donc de lancer quelques applications, mais surtout d’interagir avec certaines, comme un player musical ou vos emails.

On lance un Windows 10 Mobile sur l’écran principal, on sait en quelques secondes ce qu’il se passe sur vos réseaux et outils. Je n’arrive pas à dire de même avec Android.

La suite..

Bientôt, le troisième et dernier épisode. Vous en saurez plus sur comment j’ai pu finir d’apprivoiser Android, comment j’ai pu finir (ou pas) par m’y faire. Si j’ai su m’adapter au fonctionnement d’Android, ou si j’ai préféré rester sur un mobile qui fonctionne comme moi, je le veux.

Je le répète, ces épisodes ne sont que les écrits de ma propre expérience et ne reflètent en aucun cas ce que vivent les utilisateurs d’Android qui sauront surement déployer des arguments pour justifier leur présence sur cet OS.

Je tiens à vous partager mon avis, comme à chaque fois, pour que chacun puisse construire les siens. Hâte d’avoir le retour de Romain et Jean Jacques, qui passent respectivement sur un LG G5 et un Galaxy A5 2016.

 

 

 

Thomas .P
Thomas .P
Fondateur de TheWinDose.fr, et Twitter à @rainbow_reo et @TheWinDose_FR, il a son expérience de Nokia, Symbian et Windows Phone, et s'ouvre à l'univers Android. Insider Windows 10, une Galaxy Tab Pro S sous l'OS de Microsoft l'accompagne!
  • Xxxxx

    C’est qui jean jacques ?

    • Henri

      Le mec qui est debout.

    • C’est @Alyster972 .

  • Sansonetti Romain

    Je voudrais moi aussi passer sous Android avec un Xperia Z3, mais pour cela il faut que je vende mon Lumia 930. Quelqu’un pour m’aider ou me donner des idées ?

    • Foufoune

      idées pour ?

      • Sansonetti Romain

        Pour le vendre

  • Doume

    Ola,
    Pour ma part je suis passé du 930 au Z5 depuis 1 petite semaine. Pour l’instant aucun regret.
    Sur ces 2 épisodes, j’ai le même ressenti : un store blindé d’app, une personnalisation à l’infini, des applis abouties/finies. Il faut laisser de coté ces habitudes de WM pour pouvoir s’adapter à Android.
    Avant mon 930, j’avais le 808PV (que j’utilisais en vacances au lieu de mon 930) et Android utilise les homescreens, widget… comme Symbian^3 (Je me sens un peu chez moi 🙂 )

    Certes, il y a beaucoup d’appli (voir même de trop) et on a toujours envie d’essayer/tester. Mais l’avantage, on se demande plus si l’appli existe. Mais la quelle choisir 😉

    Retrouver l’appli “Situations” PastilliLabs, Here, avoir les applis MS (onedrive, outlook…).

    J’avais des préjugés sur Android, tel que : c’est un OS mal foutu, lent, ou le bazarre et l’incohérence règnent. Mais depuis une semaine, mon Z5 tourne très bien, les appli sont fluides et se lancent rapidement (pas de phrase : chargement en cours), les menus sont simples…

    Pour l’instant je suis ravi de mon choix.

    • Sansonetti Romain

      J’aimerais faire comme toi

    • Android est aussi très geek, une chose que Symbian avait aussi.

  • Henri

    Perso, j’ai essayé aussi mais j’en suis revenu. Je trouve que TheWindose passe d’un extrême à l’autre (Windows Phone => Androïd), du coup, j’suis un peu sceptique… Je veux dire que chaque OS a son positif et son négatif et qu’en très peu de temps, TheWindose vente Androïd comme il a pu vanter Windows Phone il y a quelques mois.
    Comme je l’ai dit, entre le Coca et le Pepsi, on peut avoir sa préférence mais dire que l’un surpasse l’autre, franchement…

    Moi aussi, j’ai eu un Androïd et je me retrouve pas dans ce que vous décrivez.

    Les applis : totalement, d’accord, c’est un pur bonheur toutes ces applis. On peu enfin utiliser son smartphone à 100%. On m’avait dit à l’époque : tout ce que tu veux faire avec ton Lumia, tu auras une appli qui le fera. Exemple : répondre à un SMS à partir des notoifications, oui on peut sur Androïd, en installant une appli. Les applis, c’est aussi donner son accord pour les installer. Exemple : une application de musique te demande la permission d’aller scanner tes répertoires (faut bien aller chercher la musique à, tes contacts (?), tes mails (???), tes SMS (??????). Si ce n’est pas ça, c’est les pubs (exemple : Angry Birds, mon fils préfère jouer avec la version Microsoft)

    Les Widgets : plus puissant que les Live Tile. La seule différence, c’est là où je peux voir pas mal de Live Tile, je verrai moins d’infos sur les Widgets. L’interactions, j’avais eu un Androïd il y a quelques années et on pouvait, via le wiget Twitter, envoyer un tweet directement sans passer par l’appli, en passant par le widget. Plus possible. Par contre, je suppose que pour manipuler les infos, lire,etc, c’est plus pratique

    Les épinglages : alors là, j’ai eu beau demander à la communauté Androïd, personne ne m’a répondu clairement sauf : tout ce que tu veux faire avec ton Lumia, tu auras une appli qui le fera. Je sais pas comment
    – épingler des lieux, des documents, des listes Twitter sur Androïd.
    – Un lieux qui directement affiche Et pourtant, c’est un truc indispensable.
    – Pareil, pouvoir épingler un lieu qui m’ouvre automatiquement les trajets en transports en commun, je sais pas comment faire sous Androïd.
    – Epingler un brouillon SMS qui prépare direct un SMS et j’ai plus qu’à envoyer. Je vois pas sous Androïd comment faire.

    Application Outlook : déjà, je galère pour paramétrer l’adresse expéditeur et en plus, impossible de formatter.

    Le Monde des Enfants : Il n’a pas d’égal et surtout les comptes enfants, impossible sous Androïd.

    Je dis pas qu’Androïd c’est de a merde, je dis juste que chaque système à son pour et son contre et que l’ayant testé (3 mois fin 2015), j’en suis revenu parce que l’on peut faire beaucoup de chose mais qu’à mon usage quotidien, je perds plus que ce que je gagne.

    Mais je garde bien à l’esprit une chose, j’irai là où le système me propose le plus de fonctionnalités.

    • Je vante Android? Je crois que tu n’as pas lu l’article. Pas en ouvrant les yeux, en tout cas.

      • Henri

        Tu as raison, j’avais un oeil sur 2 😉

  • Kydix

    Ayant eu plusieurs android (et en ayant encore régulièrement en main) je ne trouve pas que c’est forcément mieux optimisé, sans compter que le téléphone devient de plus en plus lent, un bordel monstrueux dans la mémoire avec des dossiers de partouts, des crash d’application sans qu’on sache pourquoi. Ma collègue se bat en ce moment avec son GS5 qui n’est pas si vieux et qui lui efface des contacts sans raisons, qui affiche des message “XXX à cesser de fonctionner” etc… Au début oui c’est bien, mais avec le temps c’est une autre affaire.

    • Je ne parle que de l’optimisation des apps que j’ai téléchargées. Je ne peux me prononcer sur la lenteur, mon Nexus 6P tourne du tonnerre

  • Bizarrement je n’ai pas le même retour que toi. Je m’explique : j’ai eu un 710 sous wp7 donc puis un 920, un 1520 puis un 950xl, tout en utilisant le 1020 de ma tendre et chère puis son 830… autant dire que j’ai vu défiler des lumias… et pourtant je ne regrette aucun d’eux par rapport à mon xiaomi redmi note 3. Les apps je n’ai pas eu les yeux plus gros que le ventre, j’ai juste pris ce dont j’avais besoin, les outils fournis de base avec Miui sont tout aussi fonctionnels que veux sous windows (mails, calendrier, etc) quoique très clairement inspirés d’iOs. Je ne me sert pas des widgets si ce n’est le widget calendrier. Tout le reste me parvient via les notifications. Le launcher Miui me convient parfaitement, fluide, efficace, sans tiroir d’applications… une fois de plus l’héritage de iOs. L’antivirus intégré me donne aussi pleinement satisfaction. Évidemment je ne télécharge pas d’applications tierces douteuses donc je ne paranoïse pas. Il faudra vraiment que windows se renouvelle entièrement pour que je revienne de ce côté de la force…

  • TheNono

    Hello il y a un point que j’aimerais voir approfondi dans l’épisode 3: la capacite de préservation de la confidentialité de nos données personnelles. J’entends:
    – les possibilités de parametrage de la confidentialité au niveau de l’OS lui-même
    – les interdictions des Apps: si tu refuses qu’un jeux accède à tes e-mails ou tes sms … marche t il toujours?

    Personnellement, a priori, je n’irais pas sous Android non a cause de l’OS lui-même mais a cause des Termes et Conditions de la lisence d’utilisation: je sais personne ne la lit mais
    – Google se reserve le droit de recuperer tout fichier present sur le téléphone
    – Google se reserve le droit d’uploader tout fichier de son choix sur le téléphone
    Ce qui est inadmissible de mon point de vue mais surtout incompatible avec l’utilisation pro de mon téléphone

    Dernier point, je suggère de creuser la license d’utilisation de gmail et google doc. Je pense qu’une diference de taille va apparaitre avec Courrier et une adresse @outlook.fr. Je ne parle de l’analyse sémantique, ils le font tous. Un indice: La règle de Google: tout octet qui passe par nous, nous appartient.

    L’essence de ce commentaire est de mettre en lumiere que, maintenant en 2016, n’y a pas que les caracteristiques techniques d’un OS ou la richesse de son eco-système à prendre en compte pour comparer mais son vrai prix puisque la monaie est dorénavant notre vie privée voire notre propriété intellectuelle.

    • De toutes façons tous les OS mobiles ou presque sont comme ça de nos jours. Microsoft ne vaut pas mieux que Google. Apple ne vaut pas mieux que Google. Donc à moins d’aller voir du côté des geeks Sailfish OS, Tizen et autres Ubuntu Touch, tu peux dire adieu à une confidentialité absolue. Mais c’est aussi au prix d’un gros manque d’apps.

      • Henri

        Sauf que la CNIL cible Google et Facebook sur l’utilisation des données collecter et pas Microsoft. Donc, même si tu as en partie raison, dire que Microsoft vaut pas mieux que Google, c’est provoquer.

        Google vit exclusivement de la pub, de nos données qu’il va sûrement revendre ailleurs. Je pense pas que Microsoft fasse pareil (mais tu as raison car on sait pas à qui Microsoft refile les infos. NSA ? CIA ?). Au lancement de Windows 10, il y avait eu une polémique sur l’utilisation de nos infos, il me semble que Microsoft avait communiquer sur le sujet.

        Autre chose qui donne raison à TheNono : A chaque installation d’appli Androïd tu dois valider le fait que l’appli va aller fouiller les infos qui va jusqu’au SMS. Pas côté Microsoft.

        On rappelle qu’on vit dans un monde où tout se paye et que nous fournir des services gratuits est un mensonge, il y a forcément quelqu’un qui va payer le développeur, l’équipe de développement et tout le reste. Et la question pertinent est : qui ?

        • La différence est que Google est heureusement inquiété avec ça par nos instances administratives. Mais pas encore Microsoft ni Apple et c’est bien ça le problème.

          Google aussi a des sources de revenus en dehors de la pub, à commencer par la commission qu’ils prennent sur tous les achats du Play Store. Microsoft a également sa régie pub, “Bing Ads” pour ne pas la nommer ( http://advertise.bingads.microsoft.com/fr-fr/accueil ).

          Microsoft a peut-être communiqué sur l’utilisation de nos données captées avec Windows 10. Mais de là à dire que leur communication a dépassé le stade du traditionnel “pour améliorer l’expérience utilisateur” qu’ils nous sortent tous dans ces moments là, il n’y a un pas que je ne franchirai pas. Et puis il me semble que Cortana est LA preuve n°1 que ceci est un foutage de gueule.

          “Autre chose qui donne raison à TheNono : A chaque installation d’appli Androïd tu dois valider le fait que l’appli va aller fouiller les infos qui va jusqu’au SMS. Pas côté Microsoft.”

          Le système est plus souple depuis Marshmallow. Google s’est ENFIN décidé à inclure un gestionnaire de permissions d’applications dans l’OS. Plus besoin désormais de rooter son appareil pour ça. Tu peux très bien accepter des permissions sur le Store pour ensuite aller les retirer dans les paramètres Android. Le seul point noir est que le fonctionnement de l’application peut s’en retrouver affecté. “Elle va beaucoup moins bien marcher maintenant” si par exemple tu retires à une application caméra le droit d’utiliser l’APN. 😉

          Côté Microsoft tu as aussi un système de permissions, mais il est en tout petit sur la page du Store, et on ne te laisse pas le choix d’accepter ou de refuser, sauf pour la localisation. Ouvre la page Web d’une application du Windows Store et va à “Détails sur l’application” > Fonctionnalités. Tu seras surpris.

          Bref je maintiens ce que j’ai dis. Ce n’est pas parce que Google est le plus ciblé en matière de gestion des données personnelles que les autres sont forcément des saints. On paye tous lourdement en données perso quelque soit le système et au final c’est ça qui compte, hélas.

          • Henri

            Je suis d’accord avec toi mais à une différence près : d’un côté on en est sûr et pas forcément de l’autre. Mais je reste d’accord : c’est pas parce que c’est pas connu que Microsoft ne le fait pas.

            Je me dis : si cela s’avère vrai, ça se saura tout simplement parce que les Etats/Comission Européenne ou autres vont voir l’occasion de se faire de l’argent en poursuivant Microsot. En attendant ce jour éventuel, je vais pas partir dans ce genre de supposition avérée.

            Google dit clairement qu’il lit tes mails à des fins de ciblage publicitaire (je me rappelle d’un gars ayant dit à un ami qu’il avait besoin de vacances et de se retrouver avec plein de pub de Look Voyage un jour après dans sa messagerie Gmail). Microsoft, je sais pas, je pense pas avoir vu ce genre de paragraphe dans leur contrat. Ce qui ne veut pas dire qu’ils ne le font pas (on sait qu’il scan les photos dans OneDrive, ils l’ont dit), ça ne veut pas dire qu’ils le font. Mais s’ils le font, je reste persuadé qu’ils se feront choper et punir.

  • Android au quotidien ne sera pas une découverte me concernant. J’ai déjà eu un passé Android avant le LG G5, avec d’abord une tablette Archos G9 101 (Honeycomb 3.2 puis Ice Cream Sandwich 4.0) et mon cher LG Nexus 4 (de Jelly Bean 4.2 à Lollipop 5.1). Un Nexus 4 qui fut quelques mois mon téléphone principal avant le Lumia 1020, avant de devenir un brillante doublure de celui-ci lorsque le 1020 a failli (à plusieurs reprises). D’ailleurs je n’ai jamais vraiment éteint mon Nexus 4 depuis que j’ai mon 1020. Il me sert plus ou moins de console portable et je suis même obligé de le laisser allumé pour d’autres raisons plus techniques et personnelles.

    Mais cela ne m’empêche pas cependant de me reconnaître dans tes propos. Ce que tu dis je l’ai aussi connu lors de ma première fois sur Android, mais c’était il y a 4 ans 1/2 sur mon Archos G9. Le contexte était similaire car je venais du Symbian^3 de mon Nokia N8. C’est sûr que c’est le jour et à la nuit. T’arrives et tu télécharges un peu tout et n’importe quoi pour tous tes usages qui te passent dans la tête. C’est d’ailleurs comme ça que j’ai connu TuneIn. Je l’ai initialement téléchargé “pour avoir la radio”, l’appli a ensuite pris la poussière plusieurs mois avant que je l’ouvre et que je me rende compte de la pépite que j’avais téléchargé. Tu télécharges même plusieurs applications pour la même chose et ensuite ne garder que la meilleure. Les clients Twitter de l’époque je les ai tous fait : Seesmic (dommage qu’il n’existe plus celui là), TweetCaster, ÜberSocial (nul à chier contrairement à ce qu’il s’en disait), Plume, Twitter officiel, FalconPro à ses débuts, Tweet Lanes, TweetLine, Tweedle (très bon), Carbon… “Bonheur”, comme tu dis.

    Mais après tout ça tu as en effet le revers de la médaille, avec une machine pleine à craquer qui crie aux abois. La modeste config de mon Archos, à une époque où les préjugés de @Doume1077:disqus sur Android étaient AMHA vrais, a souffert et ma patience aussi. Le souvenir que je garde de mon Archos c’est “L’apllication XXX ne répond plus. Voulez-vous la fermer ?” tellement je voyais de fois cette popup. Quant à mon Nexus 4 sa mémoire est pleine et il faut que je fasse le ménage dans ses 16 Go à chaque fois que je veux faire des màjs, le Play Store refusant d’en faire si je n’ai pas au moins 500 Mo de libre. Là je regarde mon Nexus 4 et j’ai la bagatelle de… 126 màjs Play Store en attente, que je ne peux pas faire du tout car je n’ai que 459 Mo de libre (il m’enverra bouler dès la première). -_-‘ Cela veut tout dire. “Malheur”, comme tu dis.

    Mon passage sur Windows Phone aura été AMHA salvateur. Mon Lumia 1020 a eu le droit à sa phase “Bonheur”, ce qui m’a permis d’avoir les meilleurs apps de l’OS, les fameuses pépites d’or que l’on trouve sous les monceaux de bouses de WebViews qui polluent le Windows Store. Mais ce n’est que le Windows Store donc t’en as vite fait le tour. Du coup il ne te reste qu’à utiliser tes applications de prédilection. Les autres sont là, mais au final tu n’y vas que de temps en temps pour changer et constater leur évolution ou quand la principale ne marche plus correctement (MetroMail). Au final tu finis par apprendre à t’appuyer sur un nombre restreint d’applications incontournables à ton application. Je pense que cela me servira sur Android, tout du moins au début du G5 car il n’y aura que ce qui est nécessaire.

    À noter que je parle bien d’applications. Les jeux c’est un autre sujet. Eux tu finis quand même par les collectionner et y revenir de temps en temps comme sur une console. Certains comme par exemple les jeux de cartes sont comme les applis, mais ce ne sont que des cas particuliers. En parlant jeux tu peux remercier Android de t’avoir fait découvrir des jolies perles indés. Ce n’est pas la Xbox One avec ses FPS et ses AAA commerciaux qui permet cela.

    Peut-on avoir le meilleur tout le temps de son smartphone Android ? Oui au début à la fin de la phase “Bonheur”. Après c’est mort si tu ne suis pas l’actu Android de près. Je reprends l’exemple des clients Twitter Android. Je suis resté à la pointe jusqu’à ce que j’ai mon 1020. Depuis je n’en ai testé qu’un seul car ma timeline Twitter en parlait pas mal. Il s’agit de Talon (qui a même fini par devenir mon client principal d’ailleurs). Je suis passé à côté d’une génération de nouveaux clients comme Fenix qui fait parler de lui en ce moment ainsi que de certaines annonces d’anciens clients ayant jeté l’éponge.

    Niveaux launchers c’est pas compliqué. Si t’es un Vrai sur ce site et que tu passes à Android, alors tu ne peux pas ne pas utiliser le NOKIA Z Launcher. C’est la seule et unique chose qu’il reste du Nokia mobile que nous avons tous ici tant aimé donc si t’aimes Nokia alors t’utilises le Z Launcher, point barre ! :p

    Plus sérieusement, j’avoue ne pas tellement m’être intéressé aux launchers. Du temps de mon Archos G9 les launchers n’étaient souvent dispos que pour les smartphones donc la question ne se posait même pas. Du temps de mon Nexus 4 je voulais de l’Android pur donc je n’ai pas tellement exploré ce terrain. J’ai testé Themer et le Google Now Launcher, mais j’ai toujours fini par revenir à l’interface stock. Mais ça c’était avant le drame. Un jour j’ai voulu tester le fameux Z Launcher de Nokia et cela a été un coup de coeur immédiat. J’adore les UIs à recherche globale, le nec plus ultra de l’UX à mon avis, et le Z Launcher me comble sur ce point. De plus il t’affranchit du clavier pour taper ta recherche puisque tu dois tracer les lettres sur l’écran. C’est intuitif et naturel et j’adore. Bref je le conseille fortement, et pas par fanboyisme Nokia.

    Avec le G5 je ne m’interdis pas de tester d’autres launchers. Le G5 n’a pas d’Android Stock mais une surcouche donc j’aurai AMHA moins de scrupules à tester des launchers.

    La personnalisation extrême (root, ROMs, voire même autres OS) est un autre débat. Règle n°1 : pas de bidouilles geeks sur mon smartphone principal qui se doit d’être un parangon de stabilité. Mis à part ça si tu veux faire de la bidouille geek sur Android alors il est fortement conseillé d’avoir un appareil connu. Un appareil Android n’est pas un PC. Sur un PC tu peux installer tout et n’importe quoi d’architecture x86, à cause entre autres d’un bootloader et d’un firmware totalement découplé de l’OS. Tu peux tout faire même avec le plus inconnu des PCs. Côté appareils Android, si t’as pas le constructeur qui te donne les instructions pour déverrouiller le bootloader (ce qui n’arrive quasiment jamais) ou s’il n’y a pas un geek qui a trouvé une faille de sécurité pour pouvoir geeker, alors ce n’est même pas la peine d’y penser. Les ROMs et rootages Android c’est comme l’iOT avec iOS/Android et Windows Phone. Si t’as un Samsung Galaxy, ou un appareil plus ou moins HDG d’une marque connue (LG, HTC, Sony pour les plus connus, Acer, Xiaomi, Meizu et autres grosses marques chinoises) ou un appareil populaire auprès des geeks (Nexus, OnePlus), alors c’est Byzance. Mais si t’as une merde d’un constructeur inconnu, travaillant de préférence en marque blanche, alors tu peux faire une croix sur les geekeries. Toi t’as un Nexus 6P donc ça va. Mais c’est pas sur une vieille tablette Carrouf’ que tu pourras installer la dernière version de CyanogenMod. Par contre tu pourras toujours installer Windows 10 sur un vieux PC de marque Carrouf’. À méditer.

    Pour finir je n’ai jamais été très Widgets sur Android. J’en mets toujours un pour l’heure, mais guère plus. Comme tu le disais dans l’épisode 1, Android est très branché notifications. Donc s’il se passe quelque chose alors tu passes par les notifications. C’est vrai que les widgets Android sont plus poussés que les Live Tiles. Certains on même fait des applications 100 % widgets (“Falcon Widget” par celui qui créera ensuite FalconPro). Mais je pense qu’à terme Microsoft, dans son grand retard sur Android, finira par rendre les Live Tiles plus interactives et en fera de vrais widgets. Enfin surtout si Windows 10 Mobile tient jusque là bien entendu.