[2en1] De nouvelles Builds Insiders pour Windows 10 PC et Mobile
14 juillet 2017
[A la caisse] Passer de Windows 10 S à Windows 10 Pro? Il vous en coûtera 79€!
17 juillet 2017

[Atouts] Le Surface Laptop peut il se démarquer dans une cour de récré déjà pleine?

Comment vous dire clairement que dans ce test, le Surface Laptop ne partait pour moi vraiment pas gagnant. En effet, j’étais habitué avec la gamme Surface de Microsoft de voir des appareils qui remplissaient deux fonctions au moins. La Surface Pro était une tablette pouvant faire PC, le Surface Book un PC pouvant faire tablette et l’impressionnant Surface Studio, un PC de bureau pouvant faire, au bas mot, une gigantesque table graphique pour exprimer toute sa créativité.

Quand Microsoft et Panos Panay, responsable de l’équipe Surface, ont présenté le Surface Laptop, l’effet wahouh s’est vite estompé pour se confronter à une réalité : mon idée de base de la ligne Surface s’effondrait. Le Surface Laptop n’est qu’un laptop. Un laptop réussi, beau, fin et premium, mais un laptop.

Cela ne veut pas dire que Microsoft s’est trompé en sortant ce produit. C’est l’avis que je me suis fait avec la dizaine de jour en compagnie du beau bébé, et qui m’a permis de comprendre que la philosophie de Surface, ce n’était pas de proposer un appareil pouvant remplacer plusieurs appareils. Si je devais la résumer en une phrase, un mantra, ce serait plus « Diriger les partenaires où Microsoft souhaiterait qu’ils se rendent ».

 

Design

Le Surface Laptop est donc un magnifique produit, réellement. La magie opère dès que l’on regarde le produit et évidemment, qu’on le manipule. Et bien sur, sans même avoir à l’allumer. Corps tout en aluminium, clavier très confortable en Alcantara, grand écran tactile extra fin en Gorilla Glass 3… L’alchimie de tous ses éléments et du soin apporté par Microsoft au design et à la conception du Laptop donnent un produit exceptionnel!

L’écran

Même éteint, Microsoft montre à tout le monde que quelque chose se passe au niveau de l’écran du Surface Laptop. Et je suis obligé de remarquer quelques points du plus belle effet!

  • Pas de bordure en caoutchouc entre l’écran, en verre, et la bordure métallique du Surface Laptop. Cela renforce vraiment le côté premium maîtrisé.
  • Pas de tampons en caoutchouc sur les bords de l’écran pour protéger le verre de la partie où le clavier se situe. Pourquoi? Microsoft l’explique simplement: l’Alcantara est tellement doux que c’est un nid douillet et protecteur pour l’écran qui se rabat dessus!
  • A part la caméra frontale difficile à cacher, les autres capteurs (luminosité, infrarouge…) sont bien teintés, et il faut s’approcher et se concentrer pour les voir. Microsoft a surement fait ce choix pour un tout très uniforme!

Le clavier

  • Le clavier est déjà une belle pièce en soi. Réalisé en Alcantara, comme le clavier Signature de la Surface Pro, il est doux, soyeux, très confortable. Certains n’aiment pas, c’est un choix… Moi, à l’utilisation, j’adore. Je n’aurais pas le temps, en quelques jours, de le voir s’user, mais Microsoft assure un effet « patiné » très réussi.
  • Ensuite, les touches sont de la couleur du tissus Alcantara utilisé. Ici, Surface Laptop gris, donc touches.. Grises. C’est très classe, ça rend très bien, et le rétroéclairage trois niveau permet de rendre ces dernières un peu plus vivantes et démarqués. Une belle pièce!
  • Le Touchpad, en verre, est très grand. Très pratique malgré la présence d’un écran tactile, il est très sensible (d’ailleurs, le niveau de sensibilité se règle). Petit détail, encore, de l’équipe Surface: la zone tactile et la zone en Alcantara sont piles à la même hauteur: il n’y a pas de démarcation de « relief »!
  • La découpe, très précise, du clavier sur les bords, vient épouser le corps en métal du Laptop. Cela ne dépasse pas, c’est au micromètre près, et encore une fois, le travail de précision est à saluer!

Le corps

Le Surface Laptop est réalisé, en plus du verre et de l’Alcantara, en métal. C’est très premium et bien sur, certains y voient le MacBook Pro. Pour ma part, j’y vois quelque chose d’encore plus joli que l’ordinateur d’Apple, déjà très réussi.

  • Un design sans aucune, je dis bien aucune, vis apparente. C’est impressionnant et on se demande forcément comment tout cela est caché.
  • Quelque chose de pur, droit et agressif, tout en douceur. Le Laptop varie entre les courbes des angles, et les coupes droites sous l’ordinateur, et des grilles de ventilation très « Star Wars ». Très réussi!
  • Des connectiques tellement bien réfléchies que l’intérieur est de la couleur de la machine, pour ne pas dénoter. Sur un Laptop gris, c’est moins flagrant, mais imaginez l’intérieur des prises bordeaux sur le Laptop de cette couleur, et ainsi de suite. C’est du détail, mais qui précise le look.
  • Un logo Microsoft au dos qui lui ne s’allume pas, mais avec un effet miroir que l’on connaît déjà de la Surface Pro 4 et la nouvelle Surface Pro. Les reflets s’y perdent, et ça attire l’œil!

L’équilibre

Le Surface Laptop est une pièce parfaitement réalisée, dans les moindres détails. Il est très fin et très léger, pour se retrouver tout aussi facilement transportable plié qu’une Surface Pro. 308,1 mm x 223,27 mm x 14,48 mm pour seulement 1250g, il sait se faire oublier.

Mais, point très important, il est parfaitement équilibré. Si vous ouvrez l’écran au maximum, il ne penchera pas vers l’arrière, et même si vous appuyez sur l’écran pour le faire pencher, il reviendra à sa position initiale. C’est bien joué Microsoft, j’ai vu des PC portables basculer en arrière pour bien moins que ça.

 

Est-ce que pour autant, tout est parfait ? Pas vraiment, et comme toujours avec moi, vous aurez aussi ce qui ne va pas vraiment sur ce produit. En fait, tout se limite à deux points :

·       Le positionnement tarifaire, bien au dessus de la moyenne

·       Windows 10 S, qui est à mon usage excellent, mais qui n’était peut être pas le compagnon idéal pour le Surface Laptop.

Positionnement

En effet, le Surface Laptop possède un prix d’entrée en France qui pique un peu. 1149€ TTC, pour un modèle extrêmement basique : Intel Core i5, 4Go de RAM et surtout, 128Go en SSD, non extensible. Il n’y a même pas de port Micro SD.

Il y a quelque chose qu’il ne faut pas oublier : Apple et ses Macbook montent les prix sur des équipement pourtant standard, portant à leur avantage que Mac OS est leur produit, et qu’il ne se trouvent que sur leurs machines.  Microsoft proposant Windows 10 et Windows 10 S à leurs partenaires, ils s’en donnent à cœur joie pour proposer tous types d’appareil, à tous les prix. Cela pose forcément un problème : Puis je avoir un produit premium et fin avec Windows 10 moins cher que le Surface Laptop, chez un constructeur de confiance ? Oui.

Comment justifier alors l’existence du Laptop selon Surface, si la concurrence fait pareil, mieux ou un peu moins bien, mais surtout moins cher ?

Microsoft a pris la même direction qu’Apple sur ce point : ne pas parler de l’équipement à l’intérieur, mais de l’expérience produite, de l’usage, et surtout, d’une réalisation exemplaire. A tel point que si l’on écoute l’entreprise, le Surface Laptop aurait été fait à la main, pièce par pièce, aux US par un ingénieur surqualifié. Ce n’est bien sur pas le cas, j’exagère et je pousse le bouchon, mais c’est l’impression que laisse cette vidéo produit.

On met donc en avant quelques atouts pour justifier ce positionnement tarifaire quelque peu élevé :

·       Coque tout en aluminium

·       Clavier en Alcantara très bien fini

·       Refroidissement sans ventilateur et donc très silencieux

·       Une reconnaissance faciale très efficace

·       Des enceintes de bonne facture calées sous le clavier

Vous l’aurez compris : en achetant le Surface Laptop, vous achèterez une expérience. Et le service de conciergerie inclus ( #blague). Pour autant, le Surface Laptop saura trouver son public, je n’en ai aucun doute. Un public exigeant, qui souhaite travailler partout, en silence, sans avoir peur de tomber en rade de batterie avec l’excellente autonomie proposée.

Je pourrais moi-même craquer sur ce Surface Laptop si je n’avais pas déjà ma Surface Pro 4, que j’aurais un peu de mal à récupérer avec le confort de frappe, d’affichage et d’autonomie du Laptop, et que j’avais un budget avec limite.

Oui, la configuration la plus intéressante du Surface Laptop est celle équipée d’un Intel Core i5, de 8Go de RAM et d’un espace de stockage de 256Go en SSD. Mais il faudra débourser 1450€ pour cette version… Et on revient donc au point principal de ce paragraphe : vous trouverez beaucoup moins cher pour une configuration équivalente… Mais aurez vous l’expérience

Windows 10 S

Si il est facile de se rendre compte des « inégalités » tarifaires du Surface Laptop par rapport à la concurrence, c’est beaucoup moins évident avec Windows 10 S. Le raccourci serait de dire qu’avec un Windows 10 « light », la machine devrait être moins chère ou tout simplement, qu’elle ne correspond pas à l’OS proposé. Le sujet est beaucoup plus complexe. Je ne considère pas Windows 10 S comme un OS amputé de Windows 10. Ce n’est pas parce qu’il permet moins de chose que je le marquerais de cette étiquette.

En effet, Windows 10 S ne permet pas d’installer d’autres applications et logiciels si ils ne viennent pas du Windows Store. Vous recevrez, le cas échéant, une pop up d’information vous informant que vous ne pouvez l’installer, et si vous le désirez vraiment, vous pourrez passer à Windows 10 Pro pour quelques dizaines d’euros (50€ ?). Le passage à Windows 10 Pro est d’ailleurs gratuit sur Surface Laptop jusqu’à la fin 2017.

Mais Windows 10 S, c’est aussi le gage et l’assurance de ne se retrouver face à aucun soucis, ou en tout cas, de limiter leur apparition. Le Windows Store est contrôlé par Microsoft, et il faut remplir des critères bien précis pour y publier son application. Qui sera d’ailleurs testée et vérifiée, vous garantissant un fonctionnement au poil et l’absence de mauvaises surprises, comme un virus bien placé.

C’est en fait exactement la même chose, pour ceux qui connaissent et qui en utilisent, que sur Windows Phone : vous entendiez des multiples actualités de virus pour des smartphones Android, et beaucoup moins sur les smartphones équipés de l’OS de Microsoft. Il y a toujours des failles, bien sur. Mais les limiter, c’est déjà bien.

Egalement, Windows 10 S permet un boot extrêmement rapide du Surface Laptop (aidé quand même par sa fiche technique), et une autonomie accrue, certains processus de Windows 10 « classique » tournant en fond n’y étant pas.

C’est indéniablement l’un des gros avantages du Surface Laptop : une autonomie de plus de 14 heures annoncée par Microsoft, et si dans les fait, c’est un peu moins, je dépassé largement les 10 heures avec le Wifi allumé !

Puis, clairement, mon utilisation me permet d’utiliser Windows 10 S sans me sentir limité. Je ne suis pas allergique à Microsoft Edge même si j’ai des marques sur Chrome, je ne joue pas sur PC et je peux me passer de l’installation de Steam. Si je devais résumer mon usage PC, il tourne autour de la gestion du blog TheWINdose (Edge), des réseaux sociaux (Edge ou les applications Facebook, Twitter, Instagram venant du Windows Store), des services Microsoft présents (Groove, puis Films & Tv). Et puis, bien sur, pour la gestion de vos médias, Windows 10 S sait faire.

Pour vos envies de jeux, Windows 10 S propose aussi tout le catalogue du Windows Store. Si bien évidemment, l’absence de grosse carte graphique dédiée vous empêchera de faire tourner de manière jouable les gros titres comme Forza Horizon 3 ou Gears of War, les jeux “unniversels” n’auront aucune difficulté à se lancer. Je joue d’ailleurs au dernier Asphalt de Gameloft, et il tourne comme un charme.

De plus, il semblerait que la sauce Windows 10 S commence à prendre. L’arrivée de l’application Spotify en est la preuve. C’est exactement la même version que le logiciel Bureau classique, mais qui vous proposera ici des notifications et une tuile live ! Elle est convertie grâce au pont proposé par Microsoft, et d’autres suivront. C’est ainsi qu’Apple compte proposer avant la fin de l’année le logiciel iTunes sur le Windows Store. Qui l’eu crut ?

Avec de tels arguments (en plus d’une baisse de prix de l’appareil, la licence S étant moins chère pour les constructeurs), Windows 10 S trouvera sa place et remplacera à terme, j’en suis sur et certain, la version classique de Windows 10. Le Store se remplira petit à petit, tous les constructeurs proposeront des PC, essentiellement à bas prix, pour inonder le marché de petits PC portables, robustes, avec une autonomie intéressante.

Léger, fin, et port USB

Un petit aller retour avec les points design de tout à l’heure. Le Surface Laptop, en plus d’avoir un design particulièrement soigné, sait se faire oublier dans vos affaires. Moins d’un kilos deux cent, une épaisseur dérisoire, il sera votre meilleur ami pour vous suivre partout.

J’adore ma Surface Pro 4. Mais pour l’emmener partout sans crainte de la voir abimée, j’ai du la glisser dans une coque Urban Armor Gear et lui fournir un écran de verre trempé. Sait on jamais. Le poids et l’épaisseur sont donc de mise, malheureusement, un peu en contradiction avec l’idée de départ d’une Surface Pro.

Le Surface Laptop s’en passe aisément. Les petits tampons de caoutchouc sous le Surface Laptop permettent de ne pas l’abîmer lorsque vous le posez sur une surface plane, tandis que l’écran est bien au chaud, rabattu contre le clavier en Alcantara. Il ne risque donc rien! Le poids et l’épaisseur sont préservés! Il se glisse alors aisément dans mon sac à dos, et hop, j’enfourche la moto en oubliant qu’il est avec moi.

Qui dit finesse, dit aussi problème au niveau des ports. C’est forcé. Pourtant, un port USB 3.0 est bien présent, ce qui est étonnant vu la finesse proposée par Microsoft. Mais c’est aussi le seul, avec un Mini DisplayPort, et une prise Jack 3.0. Bien sur, le chargeur magnétique Surface est toujours là.

Pas de port USB Type C, Microsoft ayant jugé que c’était encore loin d’être nécessaire. Pas d’extension de mémoire, et ça, c’est un peu dommage. Pour autant, le seul port USB sera t’il suffisant? Pour moi, oui, et pas forcément pour tout le monde. Le pad tactile énorme du Laptop me suffit, pas besoin de souris filaire. Il me suffit donc bien assez pour brancher une clée USB ou un SSD de gros format!

Convaincu?

Avouez que je vous arrange pas tellement avec ce compte rendu que j’ai pu vous faire. J’évoque un prix élevé, une fiche technique pourtant déjà proposée par des constructeurs et à moindre coût, mais en contrepartie, l’expérience proposée par le Laptop est assez élevée.

Windows 10 S est il le bon où le mauvais compagnon du Surface Laptop? Vu que la présence de l’OS ne change pas le prix du produit fini (c’est papa Microsoft et après tout, avec ses plus de 1100€, la marge est là), c’est surtout l’usage qui choisira si oui ou non, vous auriez besoin de Windows 10 Pro. Peut être que Microsoft devrait laisser le choix, à l’allumage, de l’OS dont on se servira “définitivement”? Après tout, il y a des avantages à utiliser Windows 10 S: sécurité, performances, moins de processus en fond, de quoi vous passer d’antivirus et vous garantir une autonomie sympa! Pour ma part, si je devais garder ce Surface Laptop, je ne passerais pas à Windows 10 Pro, mon usage n’en demandant pas l’utilité.

Une autonomie impressionnante (j’insiste, cela contraste beaucoup avec ma Surface Pro 4), un confort de frappe plutôt sympa (et l’Alacantara est un super ajout), une utilisation très silencieuse, et une expérience optimale. C’est un point que Microsoft met en avant, “l’expérience proposée”, et c’est véritablement là.

Pour ressentir ce que je dis, il faudrait que vous puissiez l’utiliser. Le clavier est bien espacé, les touches très confortables, le pad tactile est très grand et réponds extrêmement bien, l’écran est magnifique même si le tactile devient une aide plus qu’un outil essentiel comme sur la Surface Pro… Tout répond vite, au quart de tour, et Windows 10 S lui suffit largement. Je ne détache jamais le clavier de ma SP4 et je ne me sers jamais de son stylet. Microsoft, si tu m’entends, j’aimerais bien faire l’échange et te renvoyer ma Surface Pro, plutôt!

Il faut se poser les bonnes questions pour le Surface Laptop. Si vous vous servez du stylet, qu’une tablette est essentielle, passez votre chemin. Si vous voulez naviguer sur le web, brûler vos doigts sur Word et consommer du média, mais que vous vous fichez du support, il y a surement une meilleure affaire ailleurs… Maintenant, si l’expérience premium, réfléchie, sans couacs et bavures, et que votre budget vous permet de craquer pour ce produit magnifique, je ne vois pas de raison de vous retenir.

Le Surface Laptop se trouve à partir de 1149€ sur Amazon, et également sur le Microsoft Store. Seule la couleur Platine est disponible, c’est fin Aout que les couleurs Doré graphite, Bordeaux et Bleu cobalt seront proposées!

 

Thomas .P
Thomas .P
Fondateur de TheWinDose.fr, et Twitter à @rainbow_reo et @TheWinDose_FR, il a son expérience de Nokia, Symbian et Windows Phone, et s'ouvre à l'univers Android. Insider Windows 10, une Galaxy Tab Pro S sous l'OS de Microsoft l'accompagne!
  • Estéban SOUBIRAN

    Merci pour ce super retour d’expérience

    • Merci à toi de l’avoir lu 😉

  • Atose

    Merci beaucoup pour ce retour très objectif et honnête. On sait à quoi s’en tenir avec ce bijoux. Moi aussi je regrette le prix et je pense qu’il conviendrait moins à mon usage car j’ai déjà un bon portable avec I core 5 (qui ne plante plus) et je préfèrerais l’ usage du stylet pour la créativité.

    • tu as remis à zéro 😉 ?

      • Atose

        Oui j’ai réinitialisé, après s’il y a un autre problème, Asus m’a demandé de le renvoyer. Bon pour l’instant, ça va.

  • Brice

    Encore une fois un test bien rodé. Merci Thomas.

  • Pingback: [Prolongation] Le Surface Laptop pourra passer à Windows 10 Pro gratuitement jusqu’au 31 Mars – theWINdose()