[Chance] Le Nokia McLaren, testé, filmé, toutes les spécifications!
20 juillet 2016
[Tout feu, tout flamme] Quand Microsoft Portugal attise le feu Pokémon Go sur Windows!
21 juillet 2016

[Tendu] La CNIL se fâche, Microsoft en face!

Hier, ZDnet rapportait que notre cocorico de CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) avait émis un avis contre Microsoft, afin d’ « arrêter la collecte de données excessives et le suivi de navigation des utilisateurs sans leur consentement ».

La plainte exige aussi que « Microsoft prenne des mesures satisfaisantes pour assurer la sécurité et la confidentialité des données de l’utilisateur. »

La CNIL a formulé sa plainte après 7 enquêtes entre Avril et Juin 2016, et après quelques entrevues evec des représentants de Microsoft.

Voici les violations citées par la CNIL:

  • Des données non pertinentes ou excessivement collectées La CNIL a constaté que « la collecte des données de diagnostic et d’ utilisation via son service de télémétrie » était acceptable, mais a constaté que les paramètres par défaut de Windows 10, qui recueillent des informations supplémentaires, vont trop loin. La plainte dit que la collecte d’ informations … sur toutes les applications téléchargées et installées sur le système par un utilisateur et le temps passé sur chacun d’ eux » est « excessive ».
  • Un manque de sécurité  Cette plainte indique que la possibilité d’accéder à un PC avec un code PIN à quatre chiffres est précaire , et elle ne limite pas le nombre de tentatives de saisie du code PIN.
  • Le manque de consentement individuel  Selon cette allégation, Microsoft permet à des applications Windows et les applications tierces de surveiller la navigation et offrir des publicités ciblées , sans le consentement approprié.
  • Cookies  L’agence se plaint que Microsoft met des cookies sur les sites Web des utilisateurs sans leur consentement.
  • Le transfert de données en dehors de l’UE  La CNIL indique que les données des utilisateurs français de Windows sont transférées aux États-Unis, une pratique qui aurait du être arrêtée après une décision rendue par la Cour de justice de l’Union européenne le 6 Octobre ici à 2015 .

Rappelons que la CNIL s’est aussi attaquée à Google et Facebook. La CNIL donne à Microsoft trois mois pour corriger le tir, et éviter ainsi d’autres actions.

source

Thomas .P
Thomas .P
Fondateur de TheWinDose.fr, et Twitter à @rainbow_reo et @TheWinDose_FR, il a son expérience de Nokia, Symbian et Windows Phone, et s'ouvre à l'univers Android. Insider Windows 10, une Galaxy Tab Pro S sous l'OS de Microsoft l'accompagne!
  • Florentin

    Notons que MS risque maximum 150 000€ d’amende, autrement dit ils ne vont pas changer Windows 10 pour la CNIL et paieront…

    • Henri

      C’est clair ! Mais dans le fond (si cela s’avère vrai), on est pas loin d’android. Je me rappelle de la campagne Scroogled de Microsoft.