[Carte changement de sens] Microsoft, désormais plus innovateur qu’Apple?

surface-studio-3

C’est une question que l’on est en droit de se poser, tant la tendance semble s’être inversée. Microsoft, qui rimait il y a quelques années avec tank et dinosaure, semble aujourd’hui plutôt être en phase avec une nouvelle dynamique d’innovation. De l’autre côté, Apple qui semblait donner la voie à tout le monde, s’embourbe aujourd’hui et devient un suiveur.

En effet, c’était risqué, et complètement insensé, qu’Apple cale sa conférence d’annonce du nouveau MacBook Pro le lendemain de celle de Microsoft, que l’on savait il y a déjà des semaines potentiellement excitante, avec le Surface AIO désormais connu sous le nom de Surface Studio. Surtout en sachant qu’ils allaient, eux, présenter uniquement un MacBook plus fin, avec une barra tactile OLED en lieu et place des touches fonctions sur un PC.

en-intl-pdp0-surface-cardinal-42l-00001-c1-tablet

Je pensais déjà ça l’an dernier, avec le Surface Book, et je le pense encore plus cette année, avec le Surface Studio, le Surface Dial, la réaffirmation d’un Surface Book au sacré potentiel et des soft qui me plaisent au plus au point, comme Paint 3D.

Rappelez vous l’an dernier, quand Tim Cook, CEO d’Apple, décrivait le Surface Book comme un appareil qui se perdait à vouloir en faire trop. Ce même Tim Cook qui, hier soir, a dévoilé fièrement un MacBook Pro « plus fin, plus puissant » (vous savez, le superlatif habituel d’Apple) avec sa fameuse « Touch Bar », la barre OLED en haut du clavier qui s’adapte à l’affichage de l’écran. Par exemple, des touches musicales dans iTunes, des raccourcis d’édition dans Office, vous comprenez le délire.

C’est un peu, dans les faits, les touches « Fn » des PC: lorsque vous cliquez sur Fn, les touches fonctions ont une deuxième action. L’idée n’est pas si mauvaise, mais pour moi, traduisent le manque de positionnement d’Apple:

  • Ne pas proposer un écran tactile lui même, car Mac OS n’est pas pensé tactile, mais aussi car ils l’ont décrié ouvertement pour la Surface.
  • Proposer cette Touch Bar comme alternative dite « innovante » car revenir sur ses positions, ce serait perdre toute crédibilité, comme les reproches de l’iPad Pro
  • Compenser avec un énorme trackpad (comme sur Surface Pro 4 et Book), pour une plus aisée utilisation des doigts

macbook-pro

Mais en dehors de ce positionnement, on peut voir aussi ici la peine qu’éprouve Apple à innover. Et je pense que si Apple n’arrive pas à innover côté Mac, c’est la faute de l’OS. En effet, ne pas donner une nouvelle dimension à l’OS bloque le renouveau du matériel. Microsoft fait du grand avec Surface, car Windows 10 est pensé polyvalent, tout support, tout appareils, et s’adapte dans la forme à n’importe quel support. Un stylet? Windows 10 peu. Un casque VR? Windows 10 peu. Un Surface Dial? Windows 10 peu. Vous voyez où je veux en venir? En continuant à se convaincre que MacOS est parfait et n’a pas à se remettre en question, le matériel ne peut évoluer autrement que par la réactualisation des composants.

« Plus fin, plus léger, plus puissant », semble être le credo d’Apple, quand aujourd’hui, Microsoft souhaite plutôt « redéfinir chaque catégorie dans laquelle il sortira un nouveau produit ».

Vous comprenez désormais? La team Surface, chez Microsoft, est unique: elle ne sortira un produit que si elle sait qu’elle propose quelque chose en plus, quelque chose qui fait la différence, qui pourrait redéfinir un secteur. C’était le cas des Surface Pro, du Book et du nouveau Studio. Et c’est aussi pourquoi il n’y a toujours pas de Surface Phone, si un jour il y a: La Team Surface n’en proposera un que lorsqu’elle pourra proposer une plus value, un moyen de redéfinir le secteur, plutôt qu’une simple course à la puissance.

Thomas .P
Thomas .P
Fondateur de TheWinDose.fr, et Twitter à @rainbow_reo et @TheWinDose_FR, il a son expérience de Nokia, Symbian et Windows Phone, et s'ouvre à l'univers Android. Insider Windows 10, une Galaxy Tab Pro S sous l'OS de Microsoft l'accompagne!